Comment adopter la durabilité dans un monde où la mode est éphémère ?

PAR STEFANY GOMEZ


English version


Vous vous êtes décidés. Vous allez arrêter d’alimenter la mode éphémère une fois pour toutes. À partir de maintenant, vous n’achèterez que des vêtements de seconde main et de marques « eco friendly ».


C’est ce que vous vous disiez avant de réaliser qu’il n’y avait aucune friperie dans vos alentours et qu’un seul vêtement provenant d’une marque durable coûtait aussi cher que cinq sweats chez Forever 21.


Vous vous rendez compte que tout sera plus difficile que prévu. Inévitablement, vient la question : est-ce possible d’être éthique dans un monde rempli de consumérisme et de tendances ?


Si vous vous trouvez face à ce dilemme, laissez-moi vous dire que vous n’êtes pas seuls. De nombreuses personnes s’ouvrant à peine au mode de vie durable redoutent cette même question. Moi y compris.


Et c’est vrai que selon l’endroit où vous vivez, le contexte qui vous entoure et l’argent dont vous disposez peuvent rendre le tout plus ou moins difficile, mais la réponse reste identique. Oui, c’est possible.


Vivant dans un pays en développement, où « durabilité » n’est pas un mot tendance et où les ressources sont limitées, j’ai trouvé cela plutôt stimulant de commencer à changer mes habitudes. Donc si je peux le faire, vous le pouvez également. Voilà quelques astuces pour commencer :


1. Achetez moins


En moyenne, les gens portent à peine 20 % de leurs vêtements. Alors non, vous n’avez pas besoin de cette robe pailletée avec des plumes à moins d’être sûr que vous la porterez au moins 30 fois (le nombre d’utilisations nécessaires pour compenser les dommages environnementaux) ou qu’elle ne finira pas à la poubelle. Être plus responsable dans vos achats ne va pas seulement aider la cause, cela vous aidera aussi à économiser votre argent.


2. Offrez une seconde vie à vos vêtements


Pourquoi jeter votre jean préféré à cause d’une petite tache de café ? Recycler n’a pas à être ennuyant. Vous pouvez peindre, coudre, réparer ou modifier vos vieux vêtements de la manière dont vous le souhaitez. La seule limite : votre créativité.


3. Achetez de seconde main


Nous avons tous entendu parler des friperies. Pleines de joyaux cachés et de trésors vintages. Les vêtements de seconde main peuvent être vraiment stylés si vous choisissez les bonnes pièces. En plus, ce n’est pas cher. Malheureusement, on ne trouve pas de friperie à chaque coin de rue.


Si vous avez du mal à en trouver une pas loin de chez vous, cherchez des sites internet ou des applications qui proposent le même service. Depop, Etsy et Swap ne représentent qu’une infime partie des sites que vous devriez consulter si vous souhaitez faire des fripes en ligne.


Mais si, comme moi, aucune de ces options n’est disponible dans votre pays (ou alors la livraison est trop chère), les comptes Instagram sont faits pour vous. Le videdressing et les boutiques de seconde main virtuelles marchent tout aussi bien que les autres sites. Alors que le prix de la livraison est raisonnable, vous avez également la possibilité de récupérer votre achat en main propre dans un lieu de rendez-vous.


4. Achetez local


Pas tout le monde ne peut se permettre de consommer chez des enseignes durables, et la mode rapide (à cause de ses prix faibles) semble être la meilleure option. Mais ce n’est vraiment pas le cas.


Les petites affaires et enseignes locales ne peuvent pas être tout à fait locales, mais elles génèrent bien moins de pollution que les grosses entreprises en utilisant des matériaux locaux et en ayant un taux de transportation réduit. D’une certaine façon, elles représentent la « mode lente » ; elles ne se précipitent pas à créer de nouvelles tendances chaque semaine et produisent uniquement le nécessaire jusqu’au stock d’épuisement. C’est également une manière d’aider les boutiques indépendantes, les entrepreneurs et l’économie locale.


5. Renseignez-vous


Si vous doutez au sujet d’une quelconque marque, n’hésitez pas à demander. Vérifiez sur son site internet, les dernières nouvelles la concernant, surveillez ses réseaux sociaux, regardez d’où viennent les matériaux ou tout simplement, demandez-lui directement qui a fabriqué les vêtements et comment.


Être durable ne consiste pas à suivre des règles puis se sentir coupable chaque fois qu’on ne peut pas les atteindre. Il n’y a pas qu’une solution ou qu’un chemin à suivre. Découvrez votre propre chemin et comment vous pouvez être durable !



Traduit par Rachel Sonino


Références bibliographiques:


Refinery 29: “Here’s How To ACTUALLY Quit Fast Fashion Once & For All”

https://www.refinery29.com/en-us/heres-how-to-actually-quit-fast-fashion-once-for-allhttps://www.refinery29.com/en-us/heres-how-to-actually-quit-fast-fashion-once-for-all

Elle (México): La generación Z podría ser el fin del modelo fast fashion tras coronavirus

https://elle.mx/moda/2020/05/26/gen-z-coronavirus-fin-fast-fashion/

Remake https://remake.world/

14 vistas

© 2020 por ELOQUENTIA. Todos los derechos reservados.

  • Twitter
  • Instagram